Les Noms du Havre
Odonymie havraise
Descriptif du site
Les écarts négatifs
Imprimer logo imprimer

Il est de règle d’honorer une personnalité en donnant son nom à une voie après sa mort. Voir : Le temps des honneurs. On peut donner la liste complète des exceptions que nous avons trouvées. Neuf personnalités au moins, dont quatre chefs d’État, ont eu leur voie au Havre de leur vivant.

En voici la liste :

  • Écart de 2 ans : Pierre Clostermann (rue), la délibération no 20040026 du 26 janvier 2004 crée la rue Pierre Clostermann alors que Pierre Clostermann vit encore (il est mort le 22 mars 2006), mais rien n’est dit sur l’écart négatif. Claude Monet (rue) : la délibération no 27 du 4 octobre 1924 qui donne le nom de l’artiste à la rue des Bains n’est pas approuvée par la Préfecture, car Claude Monet (1840 - 1926) n’est pas mort.
  • Écart de 3 ans : Cochet (rue)
  • Écart de 6 ans : Président Wilson (rue)
  • Écart de 10 ans : Louis-Philippe (rue)
  • Écart de 18 ans : George V (quai)
  • Écart de 20 ans : Albert Ier (boulevard)
  • Écart de 30 ans : Oscar Niemeyer (espace)
  • Écart de 32 ans : Demidoff (rue)

Le « gagnant » semble être Anatole Demidoff.

Les voies qui portent le nom d’un propriétaire riverain sont tout naturellement baptisées du vivant du propriétaire.



pucePlan du site puce



2013-2021 © Les Noms du Havre - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.91
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2